marble-g5d11d47dd_1920 pixabay libre de droit.jpg

Comment ancrer et modéliser l'excellence, l'ADN de la PNL

Comment ancrer et modéliser l'excellence,
l'ADN de la PNL

                                   (Temps de lecture : 12 mn)

 

Introduction

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression d’être un chef d’orchestre aux commandes de quelque chose d’une grande fluidité, ou d’éprouver soudain un sentiment de pleine réalisation et d’accomplissement ?

Peut-être était-ce à l’occasion d’une performance sportive, rédactionnelle, artistique, ou relationnelle…

 

Et vous arrive-t-il aussi d’avoir envie de cueillir ces moments de grâce, ces états d’excellence, de les graver dans votre mémoire comme dans le marbre. De pouvoir les ancrer et y accéder instantanément, à la demande, pour d’autres situations et contextes chaque fois que nécessaire ?

 

Ou bien, vous est-il arrivé de vouloir recourir au talent spécifique d’une autre personne, voire vous l’approprier, tel que son charisme, sa capacité à prendre de bonnes décisions, sa pensée créative ou sa faculté naturelle à prendre du recul ?

 

Et d’imaginer faire un copier/coller instantané qui vous transformerait en cette personne le temps d’un événement pour lequel vous avez besoin de mobiliser son talent ou ses ressources presque hors normes ?

 

Si tel est le cas, alors vous aurez probablement envie de vous pencher sur le thème de la modélisation de l’excellence et de l’ancrage de ressources, peut-être par simple curiosité intellectuelle ou en vue de vous approprier ces techniques de changement rapide qui ont fait leurs preuves.

Découvrir l’ancrage dans quel but ?

Découvrir le concept de l’Ancrage de Ressources répondra sans doute à votre curiosité ou soif d’apprendre ; vous familiariser avec sa technique vous sera probablement utile, que ce soit pour atteindre plus aisément vos propres objectifs ou pour accompagner autrui.

Etat interne, état ressource

Pour comprendre le principe de l’ancrage, il convient de connaître les états de la PNL (*) et la structure profonde de l’expérience, qui nous sont familiers à tous par notre vécu.

En PNL, nous appelons état interne un sentiment, une émotion liée à de forts ressentis (accès kinesthésiques).

Un état (de) ressource est un état interne soutenant qui nous permet d’atteindre un objectif et donc de passer d’un état présent à un état désiré : l’objectif.

Ancrer l'excellence

Prenons un exemple : Steve, étudiant en biologie, est tendu à l’approche de ses examens et a pour objectif de se mobiliser pour cette période de préparation. Imaginons que, d’un commun accord avec Steve, vous le souteniez pour qu’il atteigne son objectif.

Son état présent serait donc un sentiment de tension ; son état désiré la sensation d’avoir donné son maximum pour s’être préparé au mieux. Son état ressource pour y parvenir serait la confiance en soi, le charisme et/ou le calme qu’il aura identifié par votre intermédiaire, ou bien un cocktail de ressources appelé état d’excellence.

Mais comment se trouver dans cet état d’excellence ? me demanderez-vous, alors même que Steve se sent par moments comme paralysé par le stress !

Comme vous soutenez brillamment Steve dans la poursuite de son objectif, vous pourrez lui proposer le Cercle d’excellence qui est un ancrage d’état de ressources d’excellence.

Pour ce faire, vous allez lui demander de se reconnecter à un moment dans sa vie, récent ou plus lointain, où il s’est senti dans cet état d’excellence, où il a eu la sensation d’être la meilleure version de lui-même, en pleine possession de toutes ses capacités.

marble-g5d11d47dd_1920 pixabay libre de droit.jpg

Se reconnecter à la Structure Profonde de l'expérience

 

Avant d’aller de l’avant, voyons les trois structures d’expérience :

  • La Structure de Référence de l’expérience correspond à l’expérience réelle sous forme sensorielle (celle de nos 5 sens : visuel, auditif, kinesthésique, olfactif et gustatif).

  • La Structure Profonde désigne la description linguistique complète d’une expérience sensorielle, telle qu’elle s’est passée. Cette description contient tous les éléments : images mentales, sons, ressentis et autres représentations sensorielles.

  • La Structure de Surface consiste, elle, en l’expérience racontée spontanément, résultant de ce que l’on retient.

Réactiver l'excellence

 

Avant d’aller de l’avant, voyons les trois structures d’expérience :

Fermons la parenthèse et revenons à Steve, à qui vous allez permettre de réactiver cette expérience d’état d’excellence en lui posant des questions qui l’amèneront à décrire son expérience d’excellence : c’était quand, où, avec qui…? Certains détails oubliés lui reviendront alors à la mémoire.

Vous allez ensuite permettre à Steve de se réassocier à son vécu (passé), comme s’il était acteur de la scène et la vivait au présent avec toutes ses représentations sensorielles.

En replaçant Steve dans cette expérience (c’est-à-dire en reformulant les composantes qu’il a lui-même évoquées et dont vous aurez pris note), vous allez le conduire à passer progressivement de l’expérience de surface à l’expérience profonde et à s’y réassocier.

Et c’est là, au pic de cette réassociation, de la reconnexion à cet état interne d’excellence, que Steve va poser son ancre sur une partie de son corps, ou qu’il va saisir ou toucher un objet en utilisant le stimulus qui lui convient le mieux (**), à l’instar d’un bouton sur lequel on appuierait.

Et, dans le cas du cercle d’excellence, vous le ferez encore avancer d’un pas et entrer dans un Cercle ou un Espace d’excellence imaginaire, d’une couleur, texture, et luminosité de son choix, afin d’amplifier ses représentations sensorielles. Vous pourrez ensuite lui proposer de se projeter (mentalement) dans le futur à l’échéance de ses examens et d’observer comment il perçoit ce moment.  

 (*) Vous aurez en même temps observé (calibré) des signes comme sa respiration (plus profonde et plus lente peut-être), la posture de son corps (plus ouverte, plus stable et ancrée au sol), ou son expression plus détendue.

Ainsi, lorsque Steve aura besoin dans le futur de se réassocier à cet état d’excellence, il saura intuitivement mobiliser cette ressource de manière immédiate (spontanément ou en réitérant le geste), non seulement en vue de ses examens, mais pour d’autres échéances à venir.

L'ancrage : réactualiser un état positif ressourçant

L’ancre est un phénomène tout à fait naturel, dans lequel se produit une association entre un stimulus externe que l’on appelle le déclencheur et une réponse, état interne ou comportement.

Par exemple : un automobiliste voit le feu de signalisation passer au vert, il redémarre son véhicule. Eléonore entend la chanson de sa fête d’anniversaire, elle se met à applaudir. Elle entend un papier se froisser, l’eau lui monte à la bouche.

 

Les ancres peuvent être - vous le savez - positives ou négatives, et le stimulus peut se faire dans l’un des cinq registres sensoriels (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif).

Le stimulus choisi pour Steve est le toucher. Vous pouvez aussi choisir un stimulus d’une autre modalité, comme un son ou un visuel.

 

L’association se fait au niveau du système nerveux et est, la plupart du temps, inconsciente et involontaire.

Excellence;espace confiance;pnl.jpg

Les fondateurs de la PNL - John Grinder et Richard Bendler - eurent l’intelligence d’utiliser de façon construite et consciente ce phénomène naturel, mis en évidence par Pavlov (études sur le réflexe conditionnel). C’est ainsi qu’ils développèrent la technique de l’ancrage (construit) qui vise à ce que se réactualise automatiquement chez une personne un comportement ou un état émotionnel positif et ressourçant, au moment où celle-ci en a besoin.

C’est ainsi que les Praticiens PNL - coachs, thérapeutes, enseignants, managers, conseillers d’orientation professionnelle et plus largement les personnes qui accompagnent - utilisent l’ancrage de ressources pour amener leur clients ou patients de l‘état actuel à l’état désiré, l’objectif.​

Il existe une demi-douzaine d’ancrages : l’ancrage simple ou le cercle d’excellence, et d’autres comme l’annulation d’ancres négatives pour atténuer les sensations ou charges émotionnelles liées à l’évocation de souvenirs douloureux et limitants.    

happiness-g1ee3d0c24_1920 libre de droits.jpg

La lecture de ces lignes n’aura peut-être pas (encore) fait de vous un expert de l’ancrage. Elle aura néanmoins semé quelques graines en vous pour vous permettre d’en tirer un bénéfice personnel, soit pour vos propres ancrages, soit pour les tester sur autrui.

La modélisation des comportements et processus de pensée

 

Revenons à notre question de départ, c’est-à-dire votre désir de vous approprier la compétence spéciale d’une personne de votre entourage, compétence pour laquelle vous lui reconnaissez une certaine expertise.

Alors que l’ancrage (construit) réactualise un état ressource chez une personne, la modélisation consiste, elle, à comprendre une expertise humaine pour la reproduire chez d’autres personnes et/ou dans d’autres domaines d’application

Le but du processus de modélisation du comportement est d’identifier les éléments essentiels de pensée et d’action nécessaires à la production de la compétence ou du résultat désiré. En d’autres termes, c’est comprendre comment votre expert s’y prend pour, par exemple, s’exprimer avec aisance, prendre de bonnes décisions ou penser de manière créative. 

À cet effet, on peut mettre à jour les stratégies pertinentes utilisées par cette personne, les apprendre et se les approprier.

Pour procéder à cette mise à jour, on demandera à l’expert comment il s’y prend, on observera ses accès oculaires et on écoutera et notera, avec un système de codage universel, les représentations sensorielles décrites.

Les représentations sensorielles sont symbolisées par des lettres (V pour visuel, A pour auditif, K pour les sentiments, etc.), par des exposants (r pour quelque chose de Remémoré, c pour une projection future Construite, etc.), ainsi que les liens entre deux représentations pour compléter la séquence.

L’objet de cet article n’est pas tant de détailler la technique que d’éveiller votre curiosité sur cette question et surtout de vous donner des exemples de champs d’application.

Modéliser dans quels buts ?

 

Les usages sont multiples. Cela va de la simple conversation où vous repérez chez votre interlocuteur un : « Je me suis dit que j’y arriverai, comme toujours » (Ac), « Je me suis revu en train de m’encourager » (Vr) comme un élément déterminant à sa stratégie, à une mise à jour plus complète. Pour cette dernière, on demandera à la personne ce qui se passe en son for intérieur lorsqu’elle apprend (stratégie d’apprentissage), mémorise (stratégie de mémorisation) ou prend une décision, par exemple. Ainsi, on parvient à retranscrire une représentation formalisée de sa stratégie grâce au système de codage. 

La modélisation est utilisée dans des domaines très variés tels que l’entraînement des sportifs de haut niveau, le management performant, l’enseignement pour les jeunes faisant face à des troubles de l’apprentissage.

En PNL, certains protocoles utilisent les stratégies de personnages illustres comme Walt Disney, modélisé pour sa capacité à être excellent dans les trois postures, celle du rêveur, du réalisateur et du critique, comme s’il était une équipe à lui seul. On lui a aussi modélisé sa technique du storyboard, très efficace aussi pour faire avancer un projet, en se focalisant sur ses principales étapes dans un processus d’ingénierie inversée, où l’on commence par visualiser le projet réalisé avec succès, puis les étapes qui nous y ont conduits une par une, pour remonter ainsi à la première étape qu’il faudra entreprendre pour réussir in fine.

L’exercice permet de développer chez la personne modélisée une prise de conscience, voire une « méta-cognition », sur la façon dont son esprit procède pour parvenir à mettre en place des stratégies efficaces, et ce qui manque lorsque la stratégie ne l’est pas. Le sportif de haut niveau ou le stratège entrepreneur sauront ainsi révéler la meilleure version d’eux-mêmes en situation de défi.

Ce sujet peut s’avérer passionnant et d’un grand soutien aussi pour les métiers de l’enseignement où, au-delà d’enseigner une matière, on « apprend à apprendre ».

espace confiance;excellence;ancrage;PNL.jpg

Vers plus de motivation et de réussite

Les concepts abordés ici comme l’ancrage d’états ressources, la modélisation de l’excellence et la mise à jour de stratégies mentales, ainsi que l’association à des états ressourçant et la dissociation pour prendre du recul sont au programme des formations PNL.

Les Praticiens PNL - coachs, thérapeutes, enseignants, managers, conseillers d’orientation professionnelle - les utilisent pour amener leurs clients ou patients vers une meilleure motivation, plus de mobilisation, de réussite et un plus grand bien-être dans leur parcours de vie personnelle et professionnelle.

Quant aux praticiens, ils acquièrent de nouvelles compétences pour être plus efficaces et professionnels, au-delà du plaisir d’apprendre et de s’enrichir que cela leur procure.

Envie de vous enrichir, de vous développer, d'apprendre de nouveaux outils juste pour vous, vivre une expérience dont vous ressortirez grandi ?

Christine Dougoud

Article publié le 13/4/2022

Formation Les bases PNL
Prochaine session :
21-22 mai & 4-5 juin 2022
à Lausanne, Maison de la Femme

Je m'inscris à la séance découverte !

 

Vous aimeriez développer vos compétences en communication interpersonnelle, apprendre à mieux mobiliser vos ressources et celles d'autrui, à clarifier vos objectifs pour les réaliser pleinement, à aligner vos projets à vos valeurs, et en même temps acquérir des techniques d'accompagnement de changement rapide ? 

La formation Les Bases de la PNL peut répondre à ces attentes. 

Contactez Christine Dougoud

info@espaceconfiance.com

(*) PNL, Programmation Neurolinguistique est un environnement de communication qui permet la découverte de soi et l’interaction avec le monde. Discipline née dans les années 1960-70 en Californie à l’Université de Santa Cruz, sous les influences de nombreux penseurs, elle a démarré sur la base de la modélisation de personnes expertes (**) dans leur domaine ayant atteint un niveau d’excellence ; les fondateurs ont voulu les modéliser afin que leur expertise - notamment en communication - puisse être transmise et reproduite.  

(***) Parmi les experts modélisés en PNL : Virginia Satir, une fondatrice de la thérapie familiale et de la thérapie systémique, pour l’art de poser les bonnes questions qui parlent à l’inconscient, qui font changer les perspectives, points de vue et ouvrent de nouvelles possibilités, Fritz Perls (fondateur de la Gestalt thérapie), notamment pour le « cadre comme si » amenant à se projeter mentalement dans la solution à son problème ou à son objectif réalisé.

 

De nombreux autres comme Milton H. Erickson (fondateur de la Société Américaine d’Hypnose Clinique), Walt Disney, Leonard de Vinci, Elon Musk modélisés par Robert Dilts, formateur, auteur et conférencier, véritable figure de proue de la PNL.